Embedded Audio Player

Résumé

"Tourne tourne mon rouet, sur ton fil invisible, fais nous voyager..."

De cette parole incantatoire vont naitre, sur une envolée d'accordéon, des chants et des contes, tissés de vieilles mémoires. Funambules du souvenirs, vous serez invités à entrer dans un univers mélancolique et hilarant : un monde où la femme d'Hubert aura froid aux pieds toutes les nuits, mais pas aux yeux. Un monde où des voix ancestrales vous chanteront des mélodies venues d'ailleurs. Un monde où une fileuse amoureuse vous prouvera que les orties ne sont pas uniquement bonnes à faire une soupe. Un monde où l'on se rendra compte que les tréfonds de la terre sont bel et bien vivants.

Durée: 1h. Tout public à partir de 10 ans.


Pour les curieux

Contenu

Trois contes, trois personnages emblématiques du passé, du présent et de lʼavenir. Lʼun passe ses nuits à regarder son visage dans un miroir en croyant y voir une peinture de son père, lʼautre file son rêve avec des orties pour se réaliser ici et maintenant. Une autre brode sur son manteau les noms possibles de son amour de demain. Le chant accompagné dʼaccordéon rythme les contes , les mouvements des personnages et leurs émotions: chants traditionnels ou compositions, le chant nous raconte «autre chose», en filigrane. Quelque chose qui ne peut pas se dire. Cʼest une autre voix qui sʼélève, ancestrale et parfois...enrouée.

Note d’intention ou le pourquoi du comment

« Jʼai eu envie de faire le lien entre le passé et lʼavenir à travers lʼimage mythique de la fileuse. Mes ancêtres étaient des bûcherons et des paysans itinérants: ils allaient de ferme en ferme pour vendre leur services. Jʼai eu envie de parler de cette transmission, de cette impression étrange dʼavoir vécu ces instants, à force de les avoir entendu des bouches de ma famille. Nos parents nous ont légué des traits de caractère, des traits de visage. Que faisons nous avec ça? Nous sommes Eux et nous sommes Nous à la fois. Cʼest une réconciliation avec le passé, pour pouvoir filer notre rêve dʼaujourdʼhui et partir vers dʼautres élans demain. La roue du temps tourne inlassablement...la roue du rouet aussi.»