Résumé

Deux hommes, deux guerriers, chargés de combattre au nom de leur village respectif, en guerre depuis la nuit des temps. Pourquoi se font ils la guerre? on ne sait plus, ça fait si longtemps...une nuit de trêve, enveloppés tous deux dans la lumière bienveillante d’un feu de bois, les deux combattants se laissent aller à la discussion. Ils se racontent des histoires. Des histoires sans «pourquoi» ni «parce que». Des histoires où l’on laisse chanter les coeurs pour que leur «poum poum» couvre celui des bombes. Des histoires où le rire rend l’eau des rivières. Des histoires où l’amitié fait fleurir les pierres et où le partage fait disparaître les joues maigres. Les deux hommes rient, les deux hommes s’émeuvent...jusqu’à oublier pourquoi leurs armes sont posées à côté d’eux.

Durée: 3/4 d'heure. Tout public à partir de 5 ans.


Pour les curieux

Note d’intention ou le pourquoi du comment

En 2014, deux bibliothèques m’ont demandé de créer un spectacle sur le thème de la guerre et de la paix, dans le cadre de l’année Jean Jaurès. Ce spectacle, né d’une demande spécifique, a été raconté deux fois. Réveiller ce spectacle aujourd’hui, en novembre 2015, est ma réponse de rêveuse aux violences qui éclatent partout dans le monde . C’est ma manière à moi, jeune conteuse du 21eme siècle, de donner davantage de sens à mon métier si improbable, et de faire exister mes mondes intérieurs.

Les contes ancestraux nous parlent eux aussi de la guerre, puisqu’il s’agit, qu’on le veuille ou non, d’une problématique aussi vieille que l’humanité. Les contes nous parlent aussi, bien souvent, de la paix. Pas de gentils, ni de méchants. Pas de bien, ou de mal. Pas de morale manichéenne et bien pensante. Les contes voient bien au delà: ils nous proposent, avec toute la pudeur propre à leurs symboles, une vision poétique et intemporelle de ces combats humains. Une transcendance par la beauté, le partage, et le rire qui nous rassemblent, quelque soit notre place sur la Terre et quelque soit notre place sur la frise du Temps. Une transcendance qui nous amène sur l’autre rive. Une rive bleue, lumineuse: celle de la paix.